HEM : la pointe de l’iceberg

HEM : la pointe de l’iceberg

03.12.2017, Communiqué de presse

Le programme de législature proposé par le Conseil d’Etat est révoltant et inquiétant. Outre la fermeture de la Haute Ecole de Musique (HEM), le gouvernement aligne une série de mesures accentuant le démantèlement de l’Etat. A côté de coupes dans les subsides, l’école obligatoire, la santé etc. sont proposées des baisses d’impôts pour les personnes physiques. Les Jeunes Socialistes neuchâtelois (JSN) s’y opposent fermement et espèrent que le Grand Conseil saura revoir la copie du gouvernement et s’atteler à la recherche de nouvelles recettes.

Le sénat américain avait donné le ton cette semaine, le Conseil d’Etat neuchâtelois continue sur la même ligne : en présentant un énième catalogue fourni de mesures d’austérité, notre gouvernement promet des baisses d’impôt, négligeant ainsi les plus vulnérables. A long terme, la dette sociale que le canton est en train de creuser pourrait causer bien plus de dégâts que sa dette financière.

Les habitants de ce canton ne sont pas dupes et se mobilisent face à la fermeture de la Haute Ecole de Musique. Cependant, cette mesure n’est malheureusement que la pointe de l’iceberg. S’ajoutant aux nombreux plans d’austérité que le canton vient de connaître, ces nouvelles attaques n’épargnent personne : social, éducation, culture – les plus démunis vont encore une fois payer les pots cassés.

Cette véritable entreprise de destruction du service public menace de briser une cohésion sociale déjà bien mise à mal. C’est justement dans les passes difficiles comme celle que traverse notre canton actuellement que l’Etat doit être là pour assumer son rôle et prendre soin de l’ensemble de ses citoyens. Fuir cette responsabilité, c’est capituler, et ce au détriment de l’immense majorité de la population.

Si ces coupes budgétaires scandaleuses sont présentées comme nécessaires, elles sont en outre accompagnées d’une annonce de baisse d’impôts (« l’imposition des personnes physiques doit devenir plus attractive ») S’agenouiller devant une concurrence fiscale effrénée n’est pas la seule solution. Le bien-être du plus grand nombre ne doit pas être sacrifié en faveur du porte-monnaie de quelques-uns. Le Conseil d’Etat devrait bien plutôt s’atteler à renforcer les recettes de l’Etat que péjorer ces dernières dans une période financièrement difficile.

Les JSN continueront de s’engager pour que l’Etat ne laisse personne au bord de la route.

 

 

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire :

 

Romain Dubois, président des JSN – 076 465.44.67

 

Tristan Robert – 077 471.51.43

 

 

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>