Dédiaboliser le cannabis

En Suisse, Bâle, Zurich et Genève ont lancé un projet pilote sur la création de « cannabis social clubs ». Le principe ? Lancer une expérience pilote durant trois ans pendant lesquels la culture, la distribution et la consommation de cannabis seraient autorisées dans le cadre d’associations à but non lucratif, réservées à des personnes majeures.

Par exemple, dans la ville de Denver, au Colorado, où l’usage récréatif est autorisé depuis le 1er janvier 2014, les premiers résultats commencent à tomber : les effets sont bénéfiques à l’économie, car ils créent de nouveaux emplois, l’État reçoit des impôts et on remarque aussi que la criminalité est en baisse d’environ 10 %.

Récemment, Ruth Dreifuss, membre de la commission mondiale sur la politique de la drogue, a fait le constat que « La guerre menée depuis 50 ans contre les stupéfiants a échoué. » On se rend désormais compte qu’il est inutile de diaboliser le cannabis, car la situation actuelle n’est favorable à personne : les consommateurs sont traqués alors qu’ils ne font de mal à personne et la police a moins de temps à consacrer à de plus graves délits.

Les études ont démontré depuis plusieurs années que bien des préjugés sur le cannabis sont faux. Il s’avère notamment que l’alcool est bien plus dangereux et le tabac plus addictif.

C’est dans cette vision des choses que les JSN pensent qu’il serait donc intéressant pour les villes du canton de Neuchâtel de rejoindre le projet des associations de consommateurs de cannabis, qui a pour objectif de limiter le marché noir et d’encadrer les consommateurs à risques, plutôt que de privilégier la loi actuelle qui se veut purement répressive, sans aucun but éducatif.

Pour le comité, Joris Calame.

 

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>