Droit de vote à 16 ans : le peuple aura le dernier mot !

Le Grand Conseil neuchâtelois a refusé cet après-­midi le rapport du Conseil d’Etat concernant le droit de vote à 16 ans. Celui-­ci était issu d’une motion déposée en 2009 par des jeunes impatients de se faire entendre sur la scène politique. Ce vote dénote non seulement de la frilosité du législatif cantonal à tout progrès démocratique mais également de sa peur de soumettre cet objet au verdict populaire. Les Jeunes Socialistes Neuchâtelois s’engagent à tout faire pour réparer cette erreur et permettre aux citoyens de notre canton de s’exprimer sur ce sujet de très grande importance. Nous lancerons à cet effet une initiative cantonale.

Nous nous attendions à mieux de la part de nos nouvelles autorités cantonales. Après une campagne pour les élections cantonales de 2013 où les mots « renouveau » ou « changement » ont été répétés à tort et à travers, voilà que nos députés refusent une mesure symbolique qui aurait pu dynamiser quelque peu une démocratie toujours plus vieillissante, en incluant dans celle-­ci ceux qui, dès demain, devront assumer les choix que nous faisons dans cette période charnière. Cette décision donne également un signal très négatif aux jeunes de notre canton âges de 16 à 18 ans : même si vous avez fini votre cursus obligatoire, choisi votre orientation professionnelle et pour certains payez même des impôts, nous nous fichons bien de ce que vous pensez. Sois jeune et tais toi !

Par ailleurs, il est bon de rappeler que l’acceptation de ce rapport n’aurait pas mené directement à la modification de la loi en question : les citoyens auraient simplement eu la possibilité de s’exprimer sur la question lors d’une votation populaire. Ce débat de première importance se serait vu mené à une plus grande échelle.

Nous, Jeunes Socialistes Neuchâtelois, sommes profondément choqué par cette volonté de ne pas laisser la parole au peuple sur une question aussi importante. Dès demain, nous nous lancerons dans la récolte de signatures pour une initiative cantonale visant à permettre aux 16-­18 ans de voter sur les objets communaux et cantonaux. Quoique la majorité du Grand Conseil en dise, le peuple aura le dernier mot !

Le comité des Jeunes Socialistes Neuchâtelois.

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>