1:12 – Ensemble pour des salaires équitables

Ce 24 novembre, les citoyens suisses auront à se prononcer sur l’initiative 1:12 des Jeunes Socialistes Suisses. Celle-ci vise à empêcher que, au sein de la même entreprise, l’employé le mieux payé gagne plus en un mois que son collègue le moins bien payé en une année. Plus nous nous approchons de cette échéance électorale, plus les milieux financiers et la droite se déchaînent : notre initiative serait celle de la jalousie et mettrait en grave péril l’économie de notre pays. Pourtant, au vu des énormes écarts salariaux dans notre société et de la tendance qu’ils ont à se creuser, cette votation est l’occasion d’œuvrer à un peu plus de justice sociale et, surtout, de ramener un peu de décence dans l’économie suisse.

Nous vivons aujourd’hui dans une société à deux vitesses, dans laquelle le pourcent le plus favorisé détient à lui seul 59 % de la fortune de notre pays. Et cette situation a tendance à empirer. Premièrement de par l’évolution des salaires : entre 2000 et 2010, les plus riches ont augmenté de quasi 20 % leur revenu tandis que les plus pauvres ne bénéficient que de 5 % de plus à la fin de chaque mois. Pire : alors que les Suisses à très haut salaire vivaient avec beaucoup plus en 2010 qu’en 2000, les classes défavorisées et moyennes ont vu l’argent à leur disposition s’amenuiser entre ces deux dates. Et, contrairement aux idées reçues, la Suisse n’est pas un paradis terrestre où la précarité n’existe pas et dont tous les citoyens sont largement plus aisés que ceux des autres pays européens. La fortune médiane (autant de personnes avec une fortune plus élevée que de personnes avec une fortune plus basse) de notre pays est de 42 000 francs… c’est moins qu’en Allemagne, en France ou en Italie. Ces inégalités crasses entre les différentes couches de la population suisse sont inacceptables : nous ne pouvons laisser une petite minorité s’accaparer la grande majorité des richesses de notre pays.

Une Suisse plus juste est possible. L’initiative 1:12 est une mesure parmi d’autres qui permettra une meilleure répartition des richesses. Ce n’est pas seulement une question de principe, car, contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire, l’idée d’une société plus équitable et plus égalitaire est également pertinente d’un point de vue économique. Les énormes sommes accumulées actuellement par les plus fortunés ne servent pas l’économie réelle : elles sont utilisées pour des jeux spéculatifs qui ont jusqu’ici plus contribué aux crises de notre système qu’à son activité. Au contraire, si les plus démunis gagnaient un peu plus, ils dépenseraient immédiatement cet argent dans l’économie réelle, par exemple dans de meilleurs produits alimentaires provenant de petits commerces ou en mangeant dans leur restaurant de quartier. Autant de petites dépenses supplémentaires qui bénéficieront le plus souvent à des PME et donc favoriseront la création de places de travail.

La 1:12 constitue une pièce d’un vaste puzzle pour plus de justice sociale : salaire minimum, impôt sur les successions, suppression des forfaits fiscaux, caisse publique d’assurance-maladie, AVSplus et révision de la fiscalité des entreprises en sont d’autres composantes dont nous parlerons lors d’échéances futures. Il est d’autant plus important que le résultat de cette votation illustre clairement notre volonté d’amorcer un virage vers une Suisse plus équitable. Face aux millions lancés dans la campagne par les milieux économiques (tétanisés à l’idée de devoir partager leurs richesses), notre réponse est le militantisme. Que ce soit en échangeant avec nos cercles d’amis, en distribuant des tracts ou en affichant un drapeau 1:12 sur nos maisons, nous participons grandement à ce qui pourrait bien être une retentissante victoire de la justice sociale sur les excès du libéralisme économique…

Alors, camarades, à nous de jouer !

Antoine de Montmollin, président des Jeunes Socialistes Neuchâtelois

 

 

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>