Communiqué de presse – LEP : un projet loin des réalités !

Les Jeunes Socialistes Neuchâtelois (JSN) ont pris connaissance avec consternation du projet du Conseil d’Etat de loi sur les établissements publics (LEP). Ils déplorent unanimement une loi qui va à l’encontre de toute dynamique en faveur de la jeunesse et du développement de la vie nocturne du canton de Neuchâtel. Ils demandent instamment une ouverture des bars jusqu’à 4h et des discothèques jusqu’à 6h !

Le thème de l’ouverture des établissements publics dans le canton de Neuchâtel se retrouve bien souvent sur les lèvres des jeunes et moins jeunes Neuchâtelois souhaitant se divertir. On constate depuis de nombreuses années que la vie nocturne neuchâteloise n’attire plus un grand public, qui lui préfère Lausanne ou Genève. Un allongement pur et simple de l’ouverture des établissements publics :

  • Permettra de redonner son nom à la vie nocturne Neuchâteloise. « Neuchâtel, c’est mort ! » : combien de fois doit-on encore entendre cette phrase avant de réagir ? Stoppons l’exode des jeunes vers les autres villes de Suisse romande ! C’est aussi des retombées économiques qui sont en jeu. Rendons enfin notre canton plus attractif.
  • Ramènera le calme dans les rues : des heures d’ouverture plus tardives, c’est aussi répartir la sortie des fêtards des établissements publics dans le temps. Fini la sortie de dizaines de personnes en même temps à 2h du matin qui ne savent pas où aller !
  • Protégera la rentrée des jeunes : malgré un bon service du Noctambus (encore trop cher), nombreux sont les jeunes qui n’ont pas de moyens de rentrer immédiatement à 4h du matin. L’allongement des heures d’ouverture évitera que des jeunes vagabondent dans les rues entre 4h et leur premier train.

C’est pourquoi les JSN demandent au Conseil d’Etat d’élargir les heures d’ouvertures des bars à 4h et des discothèques à 6h dans la LEP, afin de finalement donner une véritable vie nocturne au canton de Neuchâtel.

Le projet, qui n’a été mis en consultation auprès d’aucune organisation de jeunes, va à l’encontre des toutes ces considérations et souhaite même, c’est un comble, redescendre les heures d’ouvertures des bars à 1h00 du matin, avec un système d’exceptions qui ne donne droit qu’à 36 ouvertures jusqu’à 3h30 par année (moins d’une fois par semaine !). Il faut un système cantonal clair, ce que ne permet pas le système de l’autorisation communale au cas par cas jusqu’à 6h du matin. De plus, l’avant-projet se limite à comparer les pratiques du canton de Berne, sans prendre en compte celles des autres cantons romands (Vaud, Genève, etc.).

Les JSN feront tout pour modifier le projet avant qu’il ne passe au Grand Conseil. Si le projet est accepté tel quel, les JSN envisagerons la possibilité de lancer un référendum.

 

Pour le comité des JSN, Baptiste Hunkeler

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>