Oui à la limitation des résidences secondaires

Un oui des JSN à l’initiative «Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires»

 

Devons nous laisser le territoire suisse se faire bétonner sans réagir ? Il nous est pourtant si précieux ! Que ce soit au niveau du paysage ou du logement, il constitue une richesse centrale de notre pays ; ne le gâchons donc pas en laissant toute liberté à des résidences secondaires de le coloniser !

Les Jeunes Socialiste Neuchâtelois sont convaincus qu’il faut protéger notre territoire en limitant la construction de résidences secondaires. C’est ce que propose l’initiative populaire «pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires», déposée par la Fondation Franz Weber et Terra Nostra en donnant la possibilité à la population de fixer un taux plafond d’occupation du terrain constructible par ce type de construction. Si elle était acceptée, l’initiative obligerait chaque commune à veiller à ce que les résidences secondaires n’occupent pas plus 20% de leur terrain constructible. Les communes ayant déjà atteint ce taux ne seraient évidemment pas obligées de réhabiliter une partie de leur parc immobilier pour correspondre à ces normes mais n’auraient plus la possibilité d’octroyer de nouveaux permis de construire. Les résidences secondaires ne comprennent ni les logement en locations ou d’étudiants.

 

Les JSN sont d’avis que cette mesure est tout à fait adéquate. Nous ne voulons pas que la beauté de nos paysages sauvages ou cultivés deviennent un souvenir pour la seule raison que nous aurons laissé des communes et des administrations peu réactives et peu soucieuses de ces aspects céder à cette frénésie constructrice. Les cantons manifestent également leur approbation concernant ces pratiques en ratifiant le plan communal d’affectation des communes. Les garde-fous que nous voulons fixer permettront la conservation de notre patrimoine national.

 

La définition de « zones protégées » (ce qui se pratique actuellement) pour préserver certains espaces de toutes sortes de constructions ne suffit pas : ces mesures poussent les communes à concentrer les nouvelles constructions (souvent des résidences secondaires) sur certains sites, si cela est préférable à une pollution complète du paysage, cela peut mener à d’autres types de problèmes comme la hausse des prix qui les rendent inaccessibles pour les autochtones. C’est un vrai problème menant le plus souvent à leur exode vers des lieux moins demandés ; ainsi ces localités se vidant de toute population active, deviennent de véritables villes fantômes lors de l’entre-saison.

 

Pour ces différentes raisons les JSN appellent la population à voter OUI à cette initiative. Pour préserver les petites localités et par respect de la nature et de l’agriculture !

 

Pour les JSN, Antoine de Montmollin

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>