Pensons aux générations futures !

« Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ». Dans une société globalisée où le monde politique et économique a pour seule optique la maximisation du profit immédiat et la poursuite d’objectifs à très court terme, il serait bon de se rappeler ces propos attribués à Antoine de Saint-Exupéry.

En ce 21e siècle déjà bien entamé, plus personne ne peut nier les problèmes croissants liés aux conséquences de la mondialisation galopante, de l’augmentation des disparités sociales, du réchauffement climatique, ou encore de l’épuisement des ressources naturelles et énergétiques. Malgré cela, rare sont ceux qui semblent réellement préoccupés, et encore moins concernés, par ce qui attend notre société si l’on poursuit délibérément la voie actuelle. Il faut dire que lorsque l’échéance électorale suivante constitue la principale préoccupation des décideurs politiques, et que les pontes de l’économie et de la haute finance ont pour seul horizon la valorisation des cours boursiers du jour ou les dividendes qui seront versés aux actionnaires en fin d’exercice, l’avenir peut à juste titre sembler bien sombre… Malheureusement, à force de repousser à plus tard la recherche de solutions visant à remédier aux problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, ce sont les générations futures qui devront assumer les conséquences de notre imprévoyance coupable. Et ils seront seuls à trinquer.

Est-ce moralement et humainement soutenable de remettre à nos descendants un monde vilipendé de ses richesses, où une majorité de femmes et d’hommes vivra dans la misère pendant qu’une infime minorité usera de tous les moyens pour conserver ses privilèges ? Est-il objectivement responsable de poursuivre un développement économique effréné alimenté par de l’énergie fossile et nucléaire, alors que cela met en péril l’humanité tout entière ? A moins d’être partisan d’une vision du monde cynique, irresponsable et aveuglément égoïste, la réponse est clairement non !

D’où la nécessité de procéder à un véritable changement de paradigme. Il est désormais grand temps de cesser d’obérer les conditions de vie des générations futures, pour opérer une véritable révolution dans notre mode de fonctionnement social et économique. Au-delà des belles paroles, il faut commencer par mettre cela en pratique là où chacun d’entre nous mène sa vie, à sa propre échelle. Car ce qui est valable au niveau global l’est à plus forte raison encore au niveau local, puisque tout par de là.

Ainsi et en citant un exemple parmi tant d’autres, maintenant que le Conseil fédéral s’est enfin résolu à ce que la Suisse abandonne l’énergie nucléaire, le canton de Neuchâtel doit prendre son avenir en mains et saisir la chance exceptionnelle qui lui est offerte : devenir un pôle moteur dans le développement des technologies et des énergies renouvelables ainsi que dans l’expansion de l’industrie « verte », tant sur le plan suisse qu’européen, et ainsi jouer un rôle-clé dans la transformation dont notre société a aujourd’hui grand besoin.

Notre canton et sa population constituent un réservoir de richesses d’une valeur inouïe, que ce soit par les connaissances et compétences technologiques et scientifiques de pointe qu’ils renferment ou par leur expérience dans les domaines de l’horlogerie et de la technique de haute précision. Osons le dire et osons le mettre à profit de la collectivité : nous n’en avons pas seulement la possibilité, mais le devoir !

Bien évidemment, cela nécessite à la fois du courage, des moyens et surtout de la volonté politique, impliquant que tout le monde tire à la même corde et se rende compte des enjeux majeurs dont il est question, devant lesquels tous les clivages traditionnels doivent s’effacer. En cela, tant les autorités cantonales que communales ainsi que l’économie ont un rôle à jouer et doivent travailler main dans la main, afin de créer les conditions optimales favorables à une telle transformation de notre canton. La collectivité entière et profitera et s’en trouvera renforcée, tout en allant dans le sens d’un changement de paradigme et d’un développement durable de notre société.

Cet appel, il appartient à chacun de nous, citoyennes et citoyens de ce canton, de le lancer, et de le faire se réaliser. Pensons aux générations futures, à l’égard desquelles nous avons la plus importante des responsabilités : celle de leur remettre un canton viable où ils pourront vivre dignement. Nos enfants et nos petits-enfants nous seront infiniment reconnaissants d’avoir pris les bonnes décisions aujourd’hui.

Pour les JSN,
Jonathan Gretillat

 

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>