« Initiative sur le renvoi des étrangers criminels » : NON à une initiative fasciste !

Inquiets et préoccupés par la voie que la Suisse emprunte depuis quelques temps sous la houlette d’une extrême-droite allant toujours plus loin dans le démantèlement des valeurs fondamentales de l’Etat de droit helvétique, les Jeunes Socialistes Neuchâtelois (JSN) s’opposent avec force à l’initiative sur le renvoi, qui en plus de pousser le populisme à son paroxysme, s’avère non seulement scandaleuse, mais surtout dangereuse pour notre pays.


La votation à venir à propos de l’initiative sur le renvoi représente une fois de plus le triste exemple d’une droite nauséabonde, appelant à la haine de l’autre, stigmatisant l’étranger, détruisant la paix sociale et qui, par le biais de la peur, instaure un climat d’insécurité et de repli sur soi en nos frontières. De manière insidieuse et systématique, ce mouvement national-conservateur xénophobe, se gargarisant d’être l’ultime rempart de la souveraineté et de la démocratie suisses, sape en réalité de manière pernicieuse les bases de l’Etat de droit ainsi que les garanties et valeurs fondamentales de l’ordre constitutionnel et démocratique en Suisse, par des campagnes de publicité aux moyens illimités. Les affiches honteuses qui souillent nos murs bien trop régulièrement font froid dans le dos et ont un amer arrière-goût de « déjà-vu », comme si elles semblaient tout droit sorties des années 30.

Affligés de constater que répondre par des arguments construits et rationnels ne permet pas de lutter à armes égales avec de tels adversaires et que la politique d’aujourd’hui passe malheureusement par la peur et le choc, les JSN ont décidé de mettre le doigt là où cela fait mal. Dans sa lutte pour être la meilleure, pour se mettre en avant et se hisser en tant que modèle, la Suisse est en train de prendre, les yeux fermés, le train d’une nouvelle ère fasciste qui gangrène peu à peu l’Europe entière. Conscients de cette préoccupante situation, les JSN appellent avec gravité la population à se mobiliser activement et intensément contre ce glissement de la démocratie suisse vers un dangereux retour aux années les plus sombres du 20e siècle, en votant définitivement NON à l’initiative sur le renvoi des étrangers criminels» et NON au contre-projet du Parlement.

Afin que le peuple puisse se rendre compte de la gravité de la situation avant qu’il ne soit trop tard, les JSN se sont résolus à lancer des affiches choc démontrant que la Suisse, attaquée de l’intérieur par la droite extrême, se jette tête baissée dans la gueule du loup, ce loup symbole du fascisme renaissant, et ravivé plus que jamais par l’échéance du 28 novembre prochain.  Aux urnes citoyens !

Julien Jeanrenaud

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>